interview pavillon 666

Interview du 1er Avril 2005 


* Pour commencer, pouvez-vous vous présenter un peu, ainsi que les autres membres de MDU ?

Scotch burne : j'ai une très belle vésicule biliaire.

TroudBall King : Guitariste pas vraiment nécessaire du groupe pas vraiment indispensable MDU.

Fion Storm Of The North : Je me branle trois fois par jour

Lord Diarreah Gros Caca : Mon cul est ma seule richesse.

Rectum Tenebrous : J'aime la chatte à ta mère

* D’où a bien pu vous venir l’idée de créer un tel groupe ?

SB : Il n'y a pas déterminisme à ce niveau. Si on existait pas il n'y aurait personne pour nous demander : pourquoi vous n'avez pas créé MDU ?

TBK : On s’est rencontré en 1994 à la Gay Pride, pour passer inaperçu on s’était « habillé » en musicien de black Metal. 12 éjaculations plus tard, on fondait MDU.

* Comment qualifierez-vous votre style musical ?

SB : austèrativement c'est du grind anal.

TBK : Du Degrin-anal pour être précis.

* Quelles sont les sources de votre inspiration poét(r)ique ?

SB : la vie, la mort , le 19-20 sur la 3

FSOTN : Midi les zouzous parce que debout les zouzous c’est trop tôt.

RT : Ainsi que le bachelor, bien sûr...

* Chapi Chapo, Gilbert Bécaux, Inspecteur Gadget, Opération Séduction, Michael Jackson, le Seigneur des Anneaux… Vous semblez ne vous arrêter à rien, mais existe-t-il malgré tout, des limites morales à votre art ?

SB : ça des limites y a pas de problème pour en trouver dans MDU : surtout le batteur est très limité

LDGC : Non aucune limite, vive la pêche à l’explosif artisanal.

RT : On a aussi des lits mythes

* Vous arrivent-il parfois de vous dire : « Ah ! On fait de la bonne musique ! » ?

SB : c'est épisodique ; plus récurrent : " ah je me prendrais bien un autre ricard moi ! "

TBK : quand c’est mes riffs qu’on garde pour les morceaux, toujours. Quand c’est ceux des autres jamais.

FSOTN : Oui quand je suis bourré

LDGC : Oui quand je fais caca

RT : Les jours fériés, dimanches et fêtes

* Que pensent vos proches de la musique que vous jouez ?

SB : avec le boudin ce qui va bien c'est la purée

TBK : Mes proches sont morts dans le tsunami, je les ai vus se noyer sous mes yeux. Je leur criais : « INSPIRE ! EXPIRE ! INSPIRE ! EXPIRE ! »

* Quelle est le plus beau compliment que quelqu’un ait pu vous faire à propos de votre musique ?

SB : " sinon c'est à quelle heure ce soir le match ? "

FSOTN : T’aurais pas un peu grossi ?

LDGC : Ah, vous êtes des malades.

* Et au contraire, la pire critique que vous ayez essuyée ?

SB : aucune

TBK : On dirait du … là tu peux rajouter le groupe que tu veux.

FSOTN : T’aurais pas un peu grossi ?

* Un groupe de cette qualité créatrice doit vous prendre beaucoup de temps je pense, mais, pendant vos moments de liberté, qu’écoutez-vous comme genre de musique, comme groupes ?

SB : gronibard (non je deconne), pour info Brodequin est très bon, Disgorge (mex) ...

TBK : Les fatals picards, Ben Harper et la variété française …

FSOTN : Les grands classiques : C’est l’heure d’Hamtaro, quesi quesi quesi bada bada bada

LDGC : Flesh parade, Rotten sound et la compagnie créole.

RT : Du Metalanal

* Pouvez-vous nous parler des bonus que l’on peut admirer sur « Le Saigneur des Anus » ? Et plus particulièrement de cette formidable vidéo de Super (z)Héro ?!

TBK : C’est, pardon c’était, un jeune auto-stoppeur est-allemand égaré que l’on a séquestré. On lui a demandé de faire cette vidéo ou on allait l’enculer. Il a fait cette vidéo et on l’a enculé quand même.

* A la vue des photos en bonus sur l’album, vous semblez être friands de costumes divers pour vos concerts. Quels est pour vous le plus ridicule que vous ayez porté ?

SB : celui d'interviewer de pavillon 666

FSOTN : le jour où on m’a dit : T’aurais pas un peu grossi ?

LDGC : le jour où je me suis pas déguisé

* Et celui dont vous êtes le plus fier ?

TBK : Le costume de MD-Hulk est monumental même si c’est pas moi qui le portait.

FSOTN : Mon costume avec ma sonde anale

* Avez-vous, comme tout grand groupe, des fans, des groupies ?

SB : c'est pas faux

TBK : Oui, ils sont verts, ils volent et ils font bzzzzzzz.

FSOTN : Environ 8 millions dans mon pull, sans compter mes morpions et le gros tic qui squatte entre mes couilles

LDGC : non, ma femme m’a quitté

RT : ben le seul fan qu'on a il est en vidéo sur le CD...

* Avez-vous des concerts prévus ces prochains temps ? Et si oui, où ?

SB : non.

TBK : Le batteur devait nous trouver un concert sur Lyon. Autant te dire qu’on est pas près d’y mettre les pieds.

FSOTN : Oui, dans ton cul.

* Pour finir, vous avez la parole libre : la conclusion de l’interview est à vous !
Parlez nous de ce qui vous tiens à cœur :


SB :
Notre Scotch burne qui êtes facétieux
Que ton membre soit longuement sucé
Que ton sperme vienne
Que ton velouté soit fait sur l'arrière comme aux fesses
Donne nous après la repète notre ricard du jour
Pénètres nous sans défenses
Comme nous pénétrons ceux qui nous ont défoncés
Et ne nous soumets pas à la dilatation, mais déroute nous vers l'anal

TBK : Amen.
original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock