Interview LES HORDES METALIQUES PYRENEAN METAL

5 avril 2007

Petit entretien avec le groupe M.D.U. Tout d'abord bonjour à vous et merci d'avoir accepté de jouer le jeu de l'interview! En quelle année le groupe a t'il été crée, et par qui? 
En ce jour de l'an de grâce 1994, Dark Oignon, Frozen Anus, fionStormOfTheNorth et Black Hemorroïd Master s 'emmerdent. Ils rêvent de gloire, d'argent, d'hommes lascifs aux torses épilés et de bières à plus de 3 euros le pack de 25. Mais comment faire pour atteindre ce graal lorsque leur QI cumulé ne dépasse pas leur température anale ? 
-Et si on montait un groupe de Grindcore ? S'écrie BHM lors de l'un de ses délires éthyliques. 
Comme à chacune de ses propositions, les autres le regardèrent incrédules puis l'ingorèrent. DO, silencieux, regardait ses pieds. Il se leva promptement et quitta le local de répétition à la plus grande stupéfaction de l'assemblée. Une heure plus tard, il était de retour, arborant fièrement un diplôme du Guiness Book. 
-J'ai les plus petits pieds du monde ! J'ai les plus petits pieds du monde ! C'est pour ça que je joue si mal de la batterie, je joue comme un pied ! Je suis célèbre ! Je suis au Guiness Book ! 
Frozen Anus regarda ses mains et quitta tout aussi promptement le local de déperdition. Il revint une heure plus tard, la joie inondant son visage mongoloïde. 
-J'ai les plus petites mains du monde ! J'ai les plus petites mains du monde ! Je suis célèbre ! Je suis au Guiness Book ! 
-Et si on montait un groupe de grindcore ? Répéta BHM pour la 125° fois de la journée. Je suis sûr que ça marcherait ajouta-t-il comme argument imparable à sa proposition. 
FSN ne l'écoutait plus. Il écarta sa panse poilue, farfouilla parmi ses poils pubiens et vit l'objet qu'il pensait pouvoir le conduire au firmament de la célébrité. 
-Moi aussi je serai dans le Guiness, pensa-t-il. Ce ne serait qu'un juste retour des choses. Avec toutes celles qui sont dans mon bide ! 
Il se précipita hors du local de répétition pour revenir une heure plus tard, les larmes ruisselant sur son visage purpurin. 
-C'est qui ce Rectum Tenebrous ? C'est qui ce Rectum Tenebrous ? 
FSOTN n'est pas malin, il a une petite bite mais il n'est pas rancunier. RT fut embauché comme nouveau chanteur dans leur nouveau groupe de grindcore (entretemps, BHM avait soulé tout le monde et les autres cédèrent, surtout lorsqu'il menaça de monter un groupe de Black Metal). 
Nos cinq teubés se mirent au travail, composèrent et créèrent le premier groupe de grindcore débile : MDU. C'est alors qu'il apparut : Beau, sage et pédophile comme un philosophe grec : TroudeBall King. Leurs forces redoublèrent; un premier album vit le jour, album que les médias, unanimement (je ne compte pas Hard'n Heavy qui comme sait est plus un magazine gay qu'un magazine de Metal), ignorèrent, sans doute par peur de ne pas avoir assez de superlatifs élogieux. 
Puis, un jour, alors que RT était occupé à gober ses crachats pendus au plafond, un petit être vert aux oreilles pointues se dirigea vers FSOTN ( c'est ce qu'il raconta plus tard) pour lui dire : 
-Virer Dark Oignon tu dois, FionStormOfTheNorth. 
-Pourquoi Turnin, Pourquoi ? 
-Dark Oignon ne fait pas la force. 
Ainsi fut fait. Il fut remplacé par Tronchethons, être difforme mais dont le QI de 143 ne pouvait être que bénéfique. Deux autres albums suivèrent, accompagnés de plusieurs tournées (dont une payée par le patron). 
Sur scène, les MDU bousculèrent toutes les règles : Ils furent les premiers à réussir le tour de force de se planter avant même d'avoir commencé à jouer. Les chanteurs imposèrent leur style inimitable : couchés par terre, gémissant cette phrase devenue célèbre : « Pas si fort, j'ai mal à la tête. » 

Pouvez-vous nous présenter les membres composant M.D.U.? 
FionStormOfTheNorth : FSOTN est l’un des deux chanteurs et le leader naturel du groupe. C’est lui qui décide de tout en dernier recours, c’est en quelque sorte le juge de pet du groupe. Il est l’un des membres fondateurs de MDU donc nous sommes obligés de nous prosterner à ses pieds à chaque début de répète. C’est un peu pénible mais bon, y a plus que comme ça qu’il a des érections alors on se dévoue. 

Rectum Tenebrous : L’autre chanteur. Il est beau, il chante bien. Sa gorge est chaude et puissante mais réservée à FSOTN. Il alterne le grave – et il peut être très grave – et l’aigüe avec une facilité déconcertante. 

Frozen Anus : Bassiste. Encore un autre membre fondateur du groupe. Il est le gardien du temple, celui qui repousse les misérables tentatives mélodiques de certaines personnes (suivez mon regard). Il joue également le rôle de producteur pour MDU. C’est grâce à lui que l’on doit ce formidable son sur les trois albums. 

Black Hemorroïde Master : Guitare. Le dernier membre fondateur du groupe. Essaie depuis maintenant 12 ans de faire de MDU un groupe digne de ce nom. Il a échoué lamentablement mais il ne désespère toujours pas. On ne peut que louer son abnégation. Sa technique hors pair (il peut jouer au clair de la lune en grind sans faute et dans les temps) aurait pu faire de lui un musicien reconnu mais il a choisi MDU… 

TroudBall King : Guitare. Il a une jolie guitare. Elle est rose et petite. C’est le symptome apparent de son complexe dit de la « petite bite » qui fait de lui un être renfermé et peu disert. 

TroncheThons : Il y aurait beaucoup à dire sur ce personnage mais je crois qu’on peut résumer tout ça en un mot : Batteur. 

Il y a également quelques personne qui font partie de MDU pour la scène : Jean Michel, le bassiste de remplacement en carton, Kris notre danseur et plein d’autres que j’ai oublié sans parler des guests sur les albums… 

Quel est votre passé musical? 
FSOTN et BHM faisaient partie d’un groupe Trash/Death (Mos Ultima) qui date du début des années 90. RT, FA et TK faisaient eux partie d’un groupe Death qui s’appelait Vexierkasten qui a démarré en 93. Nous étions jeunes et ignorants. Dieu nous pardonne, nous cherchions noter voie(x ?) à l'époque. Enfin ça aurait pu être pire, on aurait pu faire du Black Metal. 

Quels sont les groupes qui vous inspirent le plus quand vous jouez, et comment définiriez vous votre style? 
Incontestablement, Kyo. Surtout dans leur attitude. Montrer son caleçon pendant les victoires de la musique, c'est trop rebelle attitude. Moi, j'aurai jamais osé. Après, musicalement, on s'inspire plus des village people. Big respect, les gens du village !!! 

Quels sont les musiciens que vous affectionnez le plus? 

Ceux qui meurent de désespoir sur une plage Thaïlandaise après avoir joué après MDU et constaté que scéniquement ils valaient pas une cacahuète. 

Comment se déroule le processus de composition au sein de M.D.U.? 
La composition au sein de MDU relève d'une méthodologie stricte issue de longues années d'expériences musicales ainsi que d'une discipline quasi militaire. Rien n'est laissé au hasard : Chaque membre arrive au local de répétition avec au moins une demi heure de retard sur l'horaire prévu. Ensuite nous repartons acheter des bières constatant que personne n'a pensé à en amener (à part RT quand il vient). On discute en buvant les dites bières pendant une bonne heure. Tard dans la soirée, BHM dit : « Bon, on joue les gars ? » C'est le signal. On monte le matos. Pour s'échauffer on fait deux ou trois vieux morceaux et Tronchethons lui pour s'échauffer, fait entre 50 et 100 plantages. Il est tard, on en a marre et FSOTN dit : « Allez aujourd'hui on fait un nouveau morceau ? » Ce qui est une pitoyable excuse pour s'arrêter de chanter, fumer des clopes et boire les dernières bières qui restent dans un coin avec RT. 3 possibilités s'offrent à nous : 

-Troudeball King a un morceau tout prêt et on a plus qu'à le mettre en place. Nota : Depuis qu'il a une vie sexuelle, ça arrive de moins en moins. 
-Frozen Anus trouve un riff : Le morceau fera 30 secondes max et comportera 3 notes. 
-BHM trouve des riffs ce qui implique de longues heures de négociation pour lui faire enlever les dizaines de notes superflues de chacun de ses riffs (notes qu'il rajoutera en loucedé pendant les concerts). 
Dans tous les cas de figure, RT essaiera de placer la musique de Star Wars en Intro voir parfois en break de milieu de morceau. 
On place la batterie et après deux heures d'efforts pour expliquer au batteur que après 3 c'est 4, on arrive à un nombre acceptable de notes pas dans les temps (acceptable étant entre 50 et 60 pour un morceau de 30 secondes). 
Les chanteurs rajoutent leur partie qui se trouvent être généralement la même que le morceau précédent. On constate alors que l'on entend plus la musique donc on garde le morceau. 

On écrit le morceau sur un petit cahier et FA rajoute un petit « non » dans la marge pour dire que le morceau qu'on a composé c'est de la merde et qu'il refuse de le jouer en concert. 

Voilà, tu constateras qu'avec cette méthode, MDU n'est pas devenu ce qu'il est par hasard. 

Pouvez vous nous présenter votre discographie? 
1° album 1997 : « Trous du cul » : bon album de grindcore qui encule sa nonne. 
2° album 2001 : « Les bijoux de la CastaFionStormofthenorth » : Bon album de grindcore qui encule son prêtre. 
3° album 2005 : « Les saigneurs des anus, le retour du doigt » : bon album de grindcore qui encule son pape. 

Quelques projets annexes aussi qui enculent qui tu veux. 

Parlez nous de l'évolution du groupe entre "Les bijoux de la castafionstormofzenorth" (2001), et "Le saigneur des anus" (2005). 
Aucune évolution notable, plutôt une dégénération, comme le nom du groupe !! c'est rigolo ça ! J'avais jamais fait le rapprochement. Bon, nos capacités techniques s'amoindrissent inéluctablement vu que nous ne travaillons pas nos instruments (la bite n'est pas un instrument). La situation se détériore, nous en sommes conscients mais à vrai dire on s'en fout un peu. 

Est-il facile pour vous de trouver des dates pour jouer live? 
Figures toi que oui. Il y a une salle de concert Metal à Perpignan, le Crock More où nous jouons régulièrement. Et puis comme on a une petite renommée dans le milieu on reçoit de temps en temps des invitations pour jouer. Ca fait des années qu'on a pas prospecté pour jouer en fait. En plus l'Espagne et Barcelone sont pas loin et là c'est encore plus facile pour se produire. 

Parlez nous de MerduQ votre autre projet. M.D.U. ne vous suffisait-il plus pour assouvir vos pulsions les plus primitives? 
Euh non. En fait on voulait juste changer de nom pour repartir de zéro. Sans changer la musique, attention, on sait rien faire d'autre que du grind de toute façons. MDU a 14 ans, il est trop vieux, on le suicide. Merduq a un an, il crie fort, il bouffe comme un goret, il se chie dessus. Ca correspond plus à notre vision de la musique. Merduq sera plus grindcore oldschool avec un concept qui nous est cher. 

J'aimerai rajouter que pour Merduq nous sommes en train de composer l'album et nous cherchons des distributeurs. Nous enregistrons nous même l'album, nous le mixons et nous en faisons cadeau à qui veut le distribuer. Nous ne demandons aucun argent, aucune contre partie, juste que le CD soit distribué par des gens sérieux qui le vendront au prix qu'ils veulent. Que ceux qui sont intéressés nous contacte. 

Peux-tu nous présenter la scène de ta région? 
Trois groupes que je connais : Bullshit Inc. Mais leur line up change souvent donc je sais pas trop où ils en sont et puis Neo Cultis, pour ceux qui aiment les hommes en jupe de cuir et enfin Samoth qui donne des bières si tu vas voir Jean Michel. 

"Sex, Drugs & Rock'n'Roll", est-ce un mode de vie pour vous? 
« Sex, drugs & Rock'n Roll » c'est comme la « Star academy » : Du rêve pour adolescent attardé. On est peut être attardé mais plus adolescent. On veux bien passer pour des dégénérés mais pas pour des crétins. Je sais, la nuance est subtile et pas toujours visible...


Un dernier mot ? 
Au revoir. 

Tribune libre, faites vous plaisir... 
Je peux pas, je viens de dire au revoir.